Sur Service.Public.fr

Vous retrouverez un ensemble de résultats provenant de service-public.fr en cliquant sur le lien ci-dessous:

Pour les associations :
https://www.service-public.fr/associations/recherche?keyword=pr%C3%A9vention

Pour les particuliers :
https://www.service-public.fr/particuliers/recherche?keyword=pr%C3%A9vention

Pour les professionnels :
https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/recherche?keyword=pr%C3%A9vention

 


 

Stationnement gênant

L'immobilisation d’un véhicule est gênante dès lors qu'elle bloque la circulation à tout autre passage qu'il soit piéton, vélo ou automobiliste. Les cas fréquents de stationnements gênants sont les immobilisations devant un garage, sur un trottoir ou encore sur une voie publique comme sur la voie de bus ou de vélo. Ces comportements sont sanctionnables par une verbalisation avec différents montants d'amendes.

 


 

Lorsqu’un projet de travaux publics de grande ampleur est lancé, il est prévu une procédure particulière, dite procédure d’enquête publique, qui permet au public d’exprimer en toute liberté son opinion sur le bien-fondé de ces travaux ou sur leurs modalités (ex : tracé d’une route).

L’enquête est ouverte par un arrêté pris par le préfet. Ce dernier désigne un commissaire-enquêteur (figurant sur une liste nationale). Pendant la durée de l’enquête publique, les citoyens peuvent prendre connaissance du dossier des travaux envisagés et formuler des observations. Celles-ci sont consignées dans un registre d’enquête. Il est parfois prévu que les personnes qui le souhaitent puissent être directement entendues par le commissaire enquêteur.

Le commissaire-enquêteur rédige ensuite un rapport d’enquête, après avoir examiné toutes les observations consignées dans le registre d’enquête. En conclusion, il formule un avis, favorable ou défavorable.
Si le commissaire rend un avis favorable, le préfet pourra délivrer la déclaration d’utilité publique des travaux, qui permettra de commencer les opérations.

 


 

Le Centre Communal d’Action Sociale est un établissement public administratif.

Le C.C.A.S. anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune en liaison avec les institutions publiques et privées. Il est de ce fait l'institution locale de l'action sociale par excellence.

Le C.C.A.S est géré par un conseil d’administration qui détermine les orientations et actions sociales mises en place à Rexpoëde.

Le conseil d’administration présidé par le Maire comprend des élus et des membres nommés qui représentent des associations œuvrant dans les domaines suivants : famille, handicap, personnes âgées, solidarité. Le C.C.A.S est un organisme paritaire.

Les missions du C.C.A.S

Le C.C.A.S est une institution locale d'action sociale qui s'adresse à tous les habitants de la commune.

Pour cela il développe des missions visant à assister et soutenir les populations concernées telles que les personnes en situation de handicap, les familles en difficultés ou les personnes âgées.
Il assure l'accueil et informe les habitants sur les différentes mesures sociales en vigueur.
Le C.C.A.S mène ses interventions en liaison étroite avec les services et institutions publics et privés de caractère social.

Les engagements de l’administrateur :

L’élu du C.C.A.S est sensible aux problèmes des personnes en situation de précarité.

Il est prêt à travailler collectivement pour l’intérêt général.

Il s’engage de manière active pour la durée de son mandat.

Il respecte une confidentialité rigoureuse : aucun document, aucun propos tenu dans les réunions ne doit être dévoilé aux personnes étrangères au C.C.A.S. »

Les membres

ARNAUD Jean-Sylvain       PITREL Anne-Marie 
BACK Jean-Bernard   RYCKELYNCK Régine
BRONGNIART Bruno   SCHAPMAN Noël
COUVREUR Ginette   SINNAEVE Jean-Claude
DASSONVILLE Amélie   TOP Chantal
DEBAVELAERE Laurence   VANTORRE Éric
FOREST Dominique   VANTORRE GRATIENNE
MOFFELEIN Chantal   VERMERSCH Jean-Luc
OBATON Monique    

 


 

Les services proposés par le C.C.A.S

Le logement

Des dossiers de demande de logement social sont à votre disposition à l’accueil de la mairie. (sur Rexpoëde, les bailleurs sont Partenord et le Cottage).

L’aide sociale

Les dossiers à votre disposition concernant l’aide sociale (aide sociale pour hébergement, aide ménagère, restauration , allocation compensatrice pour tierce personne), l’APA (allocation personnalisée autonomie), la téléalarme, l’obligation alimentaire, ….

Le C.C.A.S est également un point relai de la MDPH (Maison Départementale pour les Personnes Handicapées)

Pour tous ces dossiers un accompagnement personnalisé peut vous être proposé.

En cas de difficultés, vous pouvez prendre rendez-vous avec la vice-présidente, Mme Moffelein.

Une permanence de l’assistante sociale de secteur est programmée deux fois par mois le mardi après-midi.

Une aide financière aux bénéficiaires des restos du Cœur

Depuis 2004, les membres du conseil d’administration votent tous les ans une aide au profit des bénéficiaires  des Restos du Cœur.

Il suffit de vous présenter à l’accueil de la mairie avec votre carte «restos du cœur» et de justifier d’une domiciliation sur le village. A partir du mois de décembre et pour 4 mois, vous percevez cette aide . En 2014, ce sont 9 foyers qui en ont bénéficié.

L’aide aux étudiants

Depuis 2003, une aide annuelle est versée à chaque jeune poursuivant des études après le bac. Pour en bénéficier, il faut avoir moins de 26 ans, être domicilié sur le village depuis  au moins trois ans, et ne pas avoir triplé son année. Le montant de l’aide varie selon que vous bénéficiiez ou non d’une bourse et du lieu de vos études. En 2014, 39 étudiants ont bénéficié de cette allocation.

 


 

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de REXPOEDE

4 Place MAIRIE
59122 REXPOEDE

03 28 68 32 19

Envoyez-nous un e-mail